Il n’est pas nécessaire d’être intelligent pour réussir

Aujourd’hui, je vais vous parler des leçons de vie et particulièrement de l’une des premières leçons que j’ai acquise. Par leçons de vie, j’entends l’ensemble de ces petites expériences qui nous apprennent à mieux nous connaître et surtout à chercher au fond de nous même les ressources nécessaires à notre épanouissement. Cette leçon, je l’ai acquise le jour où j’ai appris ma surdité. Un moment dont j’ai déjà parlé lors d’un de mes précédents billets.

Il s’agit de la suivante :

Il n’est pas nécessaire d’être intelligent pour réussir, il faut juste sortir de sa zone de confort.

 

Il n’est pas nécessaire d’être intelligent pour résussir

Explication…

Avant de réaliser que j’étais atteinte de surdité chronique, je vivais comme une personne normale bien dans ses baskets à qui tout réussissait puisque j’avais un parcours scolaire brillant avec de bons résultats scolaires. Je me suis retrouvée en classe préparation PCSI (Physique Chimie Sciences Industrielles) et je me débrouillais bien que cette période a été l’une des plus difficiles de mon parcours scolaire. C’est dans ce contexte que j’ai ressenti le besoin de consulter car j’avais du mal à comprendre ce que les professeurs disaient. L’ORL après m’avoir lancé au visage que je ne réussirais rien dans ma vie, compte tenu de mon taux de surdité, est revenu sur des propos plus rassurants. Il m’expliqua que mon cerveau avait atteint sa limite. Il ne pouvait plus se concentrer pour la réalisation de deux fonctions motrices de façon simultanée : l’écoute attentive et la réflexion/ compréhension de l’information. Mon cerveau était arrivé à saturation et il avait besoin d’une aide extérieure : un appareil auditif.

Mais là n’est pas le plus important. Ce changement brusque qui s’est opéré dans ma vie, alors que j’avais à peine 18 ans, m’a fait réaliser que l’intelligence n’était pas le moteur de notre réussite mais plutôt notre capacité à sortir de notre zone de confort et à nous surpasser.

Pendant plusieurs années, j’avais agit ainsi, inconsciemment, et en prendre conscience a été une réelle chance. J’ai par ailleurs approfondie cette thématique en lisant des biographies de personnes ayant réussie et  j’ai compris que l’intelligence peut s’opposer au succès car quand on est intelligent, on a parfois tendance à se reposer sur ses lauriers et à faire le strict minimum. On se suffit à soi même et en définitive on fini par se faire formater par le système.

Alors que lorsque l’on part avec un handicap de base, on comprend que le succès sera, tout de suite plus, limité si l’on se résigne à prendre cette option de l’intelligence scolaire, de la course au diplôme et aux noms prestigieux sur le CV. Il est donc plus efficace de sortir de sa zone de confort et de trouver les solutions qui permettront d’atteindre son objectif que de se plaindre en cas d’échec ou de refus. Cela passe par l’acquisition de tâches et compétences spécifiques mais aussi par la capacité à savoir s’entourer des personnes positives, à aller chercher ce que l’on veut où il se trouve et à tirer profit des échecs rencontrés sur ce chemin.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas avoir un bon parcours scolaire. Non. J’ai, moi même; eu la chance de me construire un beau parcours. Ce que je veux dire c’est qu’en étant intelligent d’un point de vue scolaire, on peut avoir un succès fou mais on y est pas encouragé en général. Alors que ceux qui partent avec une situation de handicap (échec scolaire, déscolarisation, diplôme non validé, handicap moteur, etc.) et ont une volonté de réussir et de s’en sortir peuvent soulever des montages. Ils ont cette volonté d’agir. Cette esprit créatif et cette envie de se lancer. Et chaque obstacle est perçu comme un moyen d’aller encore plus loin et de se surpasser.

Ils sauront ainsi s’entourer des meilleures personnes car leur implication passionnée dans l’action amènera à eux ces différentes personnes, attirées comme des aimants.

Alors, si vous n’avez pas eu de bons résultats scolaires, que vous n’avez pas eu la possibilité de finaliser vos études, ou que vous avez du mal à trouver un travail… ne vous limitez pas à cause du manque de diplôme, d’expériences ou de compétences. Si vous désirez vous en sortir plus que tout et au plus profond de vous même, je n’ai qu’une chose à vous dire : Foncez !

Faites-le car votre réussite n’est pas négociable. C’est une affaire personnelle que vous devez prendre à bras le corps.

Voici donc les 4 points qu’il faut retenir de cette leçon de vie :

  1. Apprenez à toujours persévérer quelque soit la situation à laquelle vous faites face : voyez chaque expérience comme le moyen d’acquérir un enseignement;
  2. Sachez vous entourer des personnes positives : choisir les personnes qui vous entourent et qui vous tirent vers le haut est un choix pour réussir car il s’agit d’être dans un esprit positif;
  3. Soyez créatif en toute circonstance : l’esprit créatif engendre un cercle vertueux de la créativité; cet esprit est basé sur le principe biblique selon lequel il faut semer pour pouvoir récolter. Pensez donc à semer ces graines de la créativité et surtout n’attendez pas la récolte, vous serez surpris de l’abondance des fruits;
  4. Soyez ambitieux : voyez loin et voyez grand car vous êtes né pour accomplir de grandes choses. Ne doutez jamais de ce point. Chaque individu est présent sur terre pour accomplir une mission précise, ne voyez donc jamais à la baisse vos critères.

Alors, est-ce-que vous aussi vous êtes prêt pour réussir?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s