Conakry entre mission professionnelle et découverte artistique et culturelle

J’ai découvert Conakry dans le cadre professionnel. J’ai pu apprécier cette belle capitale située en bord de mer pendant 4 jours. J’y ai aussi fait de belles rencontres artistiques et culturelles avec notamment celle avec Takana Zion qui m’a beaucoup touchée. Cette mission a été particulièrement intéressante car j’ai pu bénéficier de la présence de Salimatou, une connaissance professionnelle devenue une amie.

Destination : Conakry, Guinée- 20 au 24 avril 2016

Jour 1 : Premières impressions

Entre aperçu de la ville et rencontres professionnelles

C’est dans le cadre d’une mission professionnelle que j’ai découvert Conakry.

Il est 14h18 nous venons de fouler le sol Guinéen. Température extérieur 34 degrés. Direction le salon présidentiel puisque je suis en Guinée dans le cadre d’une mission professionnelle.

Je remarque directement la présence d’un masque que j’apprécie tout particulièrement car il me fait penser au calao. Il s’agit du Nimba, un masque baga qui est un symbole de la Guinée Conakry.

Pour en savoir plus sur le masque Nimba, cliquez ICI.

Après les formalités direction l’Hôtel pour déposer les bagages. J’étais logée à l’Hotel Palm Camayenne. De ma chambre, je pouvais apprécier les différentes îles qui entourent Conakry.

Bagages déposés, direction le quartier des administrations publiques pour débuter ma mission. J’ai pu apprécier de nombreux monuments tels que la Place Belle Vue, le Belvedère, le Port Artisanal, le Palais du Peuple et surtout j’ai pu constaté que le Football est un sport national. En effet, les terrains de maracana se forment ça et là sur les chaussées.

Rencontre avec Takana Zion

A l’issue de ma première journée de travail, j’ai pu depuis Abidjan programmer une rencontre avec l’artiste reggae guinéen Takana Zion.

Notre rencontre a eu lieu au Restaurant de Poupina. Poupina est une personnalité du showbiz guinéen qui détient aujourd’hui une entreprise événementielle, un magasin de mode et un restaurant.

J’ai pu y déguster des calamars grillés tout en échangeant avec le grand Takana Zion. Il faut dire qu’au niveau fruits de mer, poissons et crustacés, la ville de Conakry est bien placée. Et les populations consomment ces mets.

La rencontre avec Takana Zion s’est vraiment bien déroulée. Je peux dire qu’elle fut une de mes plus belles rencontres de l’année 2016. En effet, Takana Zion est un homme inspirant qui a la main sur le cœur. Nous avons parlé de spiritualité et de religion. C’était très inspirant.

Jour 2 : longue journée de travail se terminant par un afterwork

La deuxième journée de travail a été très chargée. Nous avons eu de nombreuses rencontres. Mais après l’effort, le réconfort.  J’ai donc pu découvrir, en fin de journée, le Lounge bar du Palm Camayenne où j’ai eu le plaisir de déguster un Campari. Chose exceptionnelle de trouver des bars en Afrique qui maîtrise ce cocktail, pourtant si simple. J’ai donc apprécié mon apéritif avant de me rendre à l’Hotel Millénium avec Salimatou pour découvrir le Martini Lounge Bar du Millenium.

J’ai pu y déguster un Mojito Grenadine Kiwi et un Jungle drink qui est un bocal géant de Mojito. Les appetisers étaient également succulents. J’ai vraiment pu en profiter d’autant plus que les prix défient toute concurrence comparativement à ceux d’Abidjan pour le même niveau de standing. J’ai réalisé qu’Abidjan est vraiment une capitale très chère. J’ai également, lors de cette soirée, croisé Sidiki Diabaté , le prince de la kora. L’artiste malien rentrait de soirée avec ses amis. Je ne l’ai pas dérangé. Ce sera pour la prochaine fois.

Jour 3 : Jour de prière

J’ai eu une nouvelle journée de travail bien remplie. Elle s’est soldée par la visite du marché aux pagnes et aux Bazin. Cette visite était très à propos, puisqu’elle s’est tenue le vendredi. En effet, le vendredi est le jour de prière en Guinée, pays où la religion majoritaire est la religion musulmane.

J’ai donc pu constater la panoplie de couleurs et de motifs que proposent les commerçants. Et admirer les différentes tenues des habitants. J’ai finalement opté pour un beau bazin avec des broderies en perles pour ma Maman et des pagnes typiques de Guinée pour mes sœurs.

Je me suis ensuite rendue au marché artisanal pour acheter des masques africains. J’ai bien sûre pris des masques Nimba. Et j’ai eu un coup de coeur pour le masque Boké. J’ai ensuite appris que ces deux masques sont des masques féminins liés à la fécondité et à la fertilité. Dans le sens de l’abondance des bonnes choses. Et j’en suis très ravie. Après cette longue journée, je me suis reposée le soir et j’en ai profité pour commencer mon rapport de mission.

 

Jour 4 : Jour de repos

Conakry, capitale du livre

N’ayant pas de vols retour pour Abidjan avant le dimanche matin, j’ai eu un jour de repos. Pour ce dernier jour, j’ai participé à la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition des 72 h du Livre de Conakry qui se tenait du 23 au 27 avril 2016 à Conakry et Boké sur le thème : « Livre, Mines, Energie et développement communautaire ».
J’ai pu assister à un débat sur la conservation de la langue nationale, le fula. Les panélistes présentaient les livres et romans écrits en fula pour appuyer leurs échanges. C’était très intéressant et instructif.  J’en ai profité pour me procurer quelques livres.

On se régale !

Je me suis ensuite rendue chez mon amie Salimatou pour saluer ses parents. J’ai pu déguster une Sauce feuilles à base de feuilles de manioc avec du riz. Elle était très très bonne.

Elle se prépare ainsi :

  • Découper les feuilles
  • Faire bouillir les feuilles
  • Rajouter le poisson bouilli ou viande cuite quand il n’y a plus d’eau
  • Ajouter l’huile en fin de cuisson

Conakry by Night

Après notre petit repas, nous sommes parti nous détendre au « Zen Garden Spa » tenu par Bijou. Cette dernière est une amie de Mohamed, un ami Guinéen vivant à Dakar. C’était un petit moment détente toujours à petit prix. J’ai, à nouveau, réalisé qu’Abidjan reste une capitale très chère au niveau de la sous région. Après ce bon moment de détente. Nous nous sommes préparées pour la soirée et pour découvrir Conakry by Nigth.

Par ailleurs, j’ai pu assister, en direct depuis ma chambre, au Concert de Kanté Kerfala. En effet, ce dernier se produisait au Palm Camayenne. J’ai pu assister à un défilé de beaux bazins dans le hall de l’Hôtel. De nombreuses femmes Guinéennes étaient ainsi vêtues et toutes aussi belles les unes que les autres. C’était un beau spectacle.

 

Jour 5 : Bye Bye Conakry

J’ai quitté Conakry vers 13h00 après avoir passé une matinée à apprécier le front de mer. Je me suis promis de revenir pendant un séjour personnel en vue de découvrir les îles qui bordent Conakry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s