9 raisons de lire L’art de vivre à la japonaise de Erin Niimi Longhurst

C’est lors de mon séjour au Rwanda que j’ai acheté cet ouvrage que je peinais à trouver. Il a été rédigé par Erin Niimi Longhurst, une anglo-japonaise qui travaille dans le marketing digital. Ce livre est juste génial pour toutes les personnes qui adorent l’art de vivre asiatique et particulièrement japonais. Découvrons les ensemble les 9 raisons de lire « L’art de vivre à la japonaise ».

9 raisons de lire « L’art de vivre à la japonaise »

1. Découvrir des notions clés de la culture japonaise

L’art de vivre à la japonais pourrait se résumer comme étant un ensemble d’astuces et de conseils pour aller vers une vie épanouie grâce à la culture et à la philosophie japonaise. En effet, le livre est articulé autour de 3 chapitres : Kokoro (le coeur et l’esprit), Karada (le corps) et Shukanka (créer l’habitude). A travers ces différents chapitres nous entrons dans les subtilités de la vie japonaise en abordant des thèmes clés et puissants de la culture.

2 . Identifier votre Ikigai (votre but)

Selon la culture japonaise, trouver son Ikigai, c’est trouver notre raison d’être, notre vocation. Vous êtes donc invité à revoir différents aspects de votre vie selon ce concept purement japonais. On pourrait le résumer ainsi. Imaginez que la vie est une fleur, dont l’Ikigai est le cœur, maintenant tout le reste en place. La beauté de la fleur est un tout, composé de l’ensemble des pétales. Chaque pétale représente une facette particulière de votre vie, mas aussi ce qui transcende ou lie tous les pétales entre eux. L’un des pétales peut être votre profession ou votre passion ou tout simplement ce qui vous permet de régler vos factures chaque mois. Comment ces facettes interagissent-elles? Comment les faire pousser, les fortifier? Que pouvez vous améliorer? C’est de cela qu’il s’agit. Trouvez votre vocation et développer votre gratitude.

3. Revenir à des choses simples et apprécier les choses qui vous entourent

A travers cet ouvrage, l’on nous invite à approfondir le concept du « wabi-sabi » soit la beauté de l’imperfection et de l’impermanence. C’est une invitation à revoir notre rapport au temps, aux choses, à la nature, à la beauté, à ce que l’on possède et une façon de nous orienter vers notre capacité à prendre de la distance. On nous parle de tri et de rangement en vue de libérer des espaces. L’idée est de nous permettre de savourer les choses simples, de repérer la beauté et le charme dans les petites choses et d’y trouver de la joie.

4. Apprendre les grandes règles et pratiques du Kintsugi

Le Kintsugi c’est l’art de déceler la beauté dans l’imperfection. Cet art vous permet de revoir votre rapport à l’objet et d’ainsi apprendre à l’appliquer à différents domaines de votre vie. C’est une invitation à la célébration des défauts et imperfections. En effet, ces derniers composent notre essence et nous permettent d’être plus fort avec nos blessures. Il s’agit ici de réparer les objets et les choses de notre environnement pour mieux réparer nos propres blessures. C’est aussi une façon de nous apprendre à relativiser sur les choses qui nous arrivent dans la vie. On doit apprendre à être souple face aux événements qui se produisent dans notre vie.

5. S’imposer une relation à la nature

Le concept du Shinrin-yoku est développé dans ce livre. C’est un concept merveilleux qui replace l’homme dans son environnement naturel. On doit se couper de tous les appareils électroniques et s’imposer une thérapie verte. C’est-à-dire que nous devons nous imprégner de la nature et nous intéresser pleinement à notre environnement. Renouer avec la nature et pratiquer le silence en pleine conscience. C’est aussi une façon de nous inviter à réintégrer la nature dans notre lieu de vie avec notamment une présentation des bases de l’ikebana.

6. Revoir sa relation à la nourriture et à la boisson

L’alimentation « Tabemono » est un art au Japon. Un proverbe japonais qui vient d’Okinawa dit « Hara hachi bu » soit « Mange jusqu’à être rassasié à 80% ». C’est à dire que manger doit nous apporter de la satisfaction et nous apprendre à écouter notre corps. Pour les personnes qui veulent manger moins mais mieux, c’est un ouvrage de bonne pratique. On revoit tout. L’art d’utiliser les baguettes, les boîtes bento (que j’adore) et surtout comment les préparer, une présentation des aliments de base de la cuisine japonaise et bien sûr de petites recettes faciles et efficaces à expérimenter chez soi. Il faut également ajouter la cérémonie du thé avec tous les détails sur les pratiques traditionnelles. C’est un beau voyage et une belle découverte que l’on termine sur une note sucrée avec les wagashi, les pâtisseries traditionnelles japonaises. Autant vous dire que c’est un vrai voyage culinaire.

7. Redéfinir son rapport au corps

Dans ce livre, vous comprendrez que la plupart des conseils ont pour objectif de vous permettre de simplifier votre rapport à l’environnement mais surtout à votre corps. En effet, que ce soit le fait de nourrir votre corps, de le choyer par des bains ou de vous vêtir convenablement (avec un petit focus sur l’art du Kimono), l’idée est de vous permettre d’être bien dans vos baskets car un corps sain offre un esprit sain. Ce qui vous permet de créer une harmonie entre le ciel, la terre et le corps.

8. Nourrir son esprit

J’ai pu découvrir différentes activités pratiquées par les Japonais pour garder un esprit vif et éveillé. Je pourrais vous citer par exemple l’art de la calligraphie, la pratique du Sudoku ou l’écriture des Haïkus comme étant des pratiques intellectuelles à développer. La pratique de l’art floral l’ikebana est également recommandée car elle demande une réflexion sur l’harmonie que l’on veut créer et par conséquent sur l’harmonie que la création dégagera. En somme, ce qu’il faut retenir, c’est que ces pratiques intellectuelles visent à développer notre esprit créatif.

9. Harmoniser sa maison et son intérieur

Vous apprendrez l’art d’harmoniser votre intérieur dans cet ouvrage. On y aborde les principes du feng shui et de l’organisation harmonieuse des espaces, matières, matériaux, objets et couleurs en fonction des sources d’énergie. Il y a donc des conseils et astuces pour construire un intérieur qui vous correspond et qui est en harmonie avec votre moi intérieur.

Voici donc les 9 raisons pour lesquelles je vous invite à lire cet ouvrage. Il contient un ensemble de bonnes pratiques mais le plus difficile c’est de les mettre en place. C’est pourquoi à la fin du livre, on nous invite à pratiquer le Shukanka soit l’art de créer l’habitude. Et pour cela, je vous invite à vous lancer dans le Bullet Journal. Il vous permettra de mettre en pratique de nombreuses habitudes et surtout de les suivre grâce à des trackers.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s