Aujourd’hui, nous sommes en 2017. Merci pour tout !

Aujourd’hui, nous sommes en 2017.  Je vais vous parler à cœur ouvert.
Ces dernières semaines ont été riches en émotions pour moi. Elles ont été également l’occasion pour moi de faire un retour en arrière sur le chemin parcouru… Oui le chemin parcouru, avec ses hauts et ses bas mais je souhaite retenir que le positif car c’est de cela qu’il s’agit.
Nous avons parfois l’impression que les choses qui nous arrivent sont difficiles mais je crois que le bon Dieu met sur notre chemin les choses que nous sommes capable de surmonter pour nous faire grandir et devenir, un peu plus, chaque jour, la meilleure version de nous même.

Aujourd’hui, nous sommes en 2017. Si je fais un retour en arrière sur la jeune femme que j’étais il y a 10 ans, je ne peux qu’être heureuse. J’ai grandis et j’ai muris. Et je continu chaque jour d’apprendre un peu plus. Mais s’il y a une chose que je peux dire, c’est que rien ne se fait au hasard dans la vie. Nous allons toujours incontestablement vers des cieux guidés par notre cœur. Je n’entrerais pas dans tous les détails mais aujourd’hui, je comprends pleinement pourquoi je devais rentrer en Côte d’Ivoire, mon pays natal.

Aujourd’hui, nous sommes en 2017.
Et même si évoluer en Côte d’Ivoire n’est pas tous les jours facile,
Et même si j’ai parfois l’impression d’être une étrangère dans ce monde moderne,
Et même si je me sens souvent incomprise,
Et même si souvent je me dis que je suis née dans la mauvaise décennie,
Et même si parfois j’ai envie de tout abandonner car trop épuisée par le genre humain…
Je réalise que cette vie mérite d’être vécue. Pourquoi ?
Par ce qu’elle est fait de belles rencontres.
Et qu’est ce que la vie sans de bonnes relations avec les personnes qui nous sont chères ?
Un néant.

Aujourd’hui, nous sommes en 2017. Il y a trois ans, j’ai perdu mon petit Papa, le 15 août 2014. Il a été enterré le 22 août 2014. Un an plus tôt, le 23 aout 2013, j’arrivais à Abidjan pour commencer à travailler. Un an de conseil, de soirées débats à refaire la Côte d’Ivoire, des petits repas partagés… des beaux moments qui restent gravés, toujours, en moi. Et jusqu’au bout, jusqu’au dernier souffle, des conseils comme celui de me lancer dans mon projet de promotion des arts et culture. Il avait du voir ce feu qui brillait en moi…

Aujourd’hui, nous sommes en 2017. Si je fais un retour en arrière sur cette conversation, je pourrais te dire Papa que j’ai tenu ma promesse. J’ai lancé ce petit bébé. Et ce 8 novembre 2017 pour ses 3 ans, c’est une nouvelle étape qui sera franchi.
Je ne suis plus seule sur ce projet.
Je suis entourée.
Maman, Lucie, Valérie, leurs époux et conjoints, mes petites familles de substitutions, mes amis, les vrais, ces nouveaux Papas et Mamans qui veillent sur moi, ces personnes qui m’ont mises à l’épreuve…
Ils sont tous là et je sais que, de là-haut, tu es heureux et que tu sais que le meilleur est à venir.

Merci Papa, Merci Maman,
Merci à mes sœurs, Lucie et Valérie
Merci à mes amis, les vrais, vous vous reconnaitrez, et ceci quelque soit votre lieu géographique,
Merci à toutes les personnes qui ont croisés ma route,
Merci à celles qui ont décidés de rester, et aussi à celles qui ont décidés de partir, vous me faites grandir,
Merci à ceux qui croient en moi et à ceux qui n’ont jamais cru,
Merci pour tout !

MERCI !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s