7 façons simples de dire NON tirées du livre « comment dire non, savoir refuser sans offenser » de William Ury

Avez-vous du mal à dire non? Sentez-vous de la culpabilité à dire non ? Sachez que vous n’êtes pas le seul. J’ai longtemps eu du mal à dire « Non » par ce que je ne voulais pas blesser l’autre ou par culpabilité car la personne avait cette capacité à me rendre coupable et…. un jour j’ai vu ce livre dans l’étagère d’une librairie. Il était orange et les trois mots « COMMENT DIRE NON » ont tout de suite accroché mon regard. Ils m’interpellaient et j’ai fait un achat compulsif que je ne regrette pas jusqu’aujourd’hui car ce livre a changé beaucoup de choses dans ma vie. Découvrons ce qu’il faut retenir de ce livre.

7 façons de dire non tirées du livre Comment dire Non de William Ury

Pourquoi il est si difficile pour nous de dire NON ?

La plupart du temps nous avons des difficultés à dire NON aux autres car :

  1. On veut aider. Vous êtes une personne de nature gentille et vous ne voulez sous aucun prétexte rejeter l’autre personne. Vous voulez l’aider autant que possible même si cela peut dévorer votre temps.
  2. On a peur d’être grossier / impoli . Nous avons malheureusement hérité d’une culture où dire « Non » notamment à des personnes plus âgées est perçu comme de l’impolitesse. Cette pensée est commune dans la culture asiatique, où sauver la face est important. Ici, sauver la face signifie de faire en sorte que les gens ne se sentent pas mal.
  3. On veut rester agréable. Vous avez peur que le groupe se retourne contre vous parce que vous n’allez pas dans le même sens. Par conséquent vous confirmez les demandes et attentes des autres pour ne juste pas être désagréable. C’est ce que l’on appelle l’effet « mouton ».
  4. On a peur du conflit . Vous avez peur que la personne puisse être fâchée si vous rejetez sa proposition / demande parce que vous accordez plus d’importance à l’impact de votre refus sur sa personne que le bien être sur votre personne.
  5. On a peur de perdre des opportunités. Vous êtes peut-être inquiet car dire non signifierai vous fermer des portes. Et vous allez ainsi dire OUI à différentes choses sans avoir la garantie de les réaliser correctement et en prenant le risque d’avoir un impact négatif sur votre personne.
  6. On ne veut pas rompre une relation. Certains personnes prennent le non comme un signe de rejet et mettent fin à la relation. En Côte d’Ivoire on dit que « C’est NON qui envoie Palabre », c’est-à-dire que « Dire NON envoi la discorde ».

Cependant, tous ces points sont de fausses croyances. Ce qui compte, c’est plutôt et surtout la façon dont nous allons dire non qui est importante.

La lecture de ce livre vous fait prendre conscience que vous avez vos priorités et vos besoins comme tout le monde. Ainsi, dire non, c’est d’abord et surtout, respecter et donner de la valeur à votre temps, votre espace et votre moi.

En effet, il m’a permis d’apprendre à dire NON aux besoins / exigences des autres au profit de mon OUI intérieur, celui de mon bien être et de mon épanouissement personnel. Certaines personnes qui liront ce billet comprendront maintenant ma franchise et la souplesse avec laquelle je dis non. Elles ne l’acceptent pas toujours car elles le prennent comme un refus de  leur personne. Cela dit le ressenti qu’elles auront ne doit pas impacter votre décision car retenez bien, un NON est la plupart du temps un OUI à votre bien être intérieur. Il faut que vous notiez qu’il est nécessaire d’arrêter de dépenser votre énergie et votre temps pour d’autres personnes, d’autres projets qui ne vous apportent qu’un bien être limité voire aucun bonheur.

Rendez-vous sur Amazon FR pour l’acheter

7 façons simples de dire non

Il en découle des façons simples de dire non comme les sept (7) suivantes que j’ai pu tirer de ma lecture. Il s’agit de :

1. Je ne peux pas m’engager à le faire car j’ai d’autres priorités en ce moment

Si vous êtes trop occupé dans des activités personnelles ou professionnelles pour vous engager, vous avez le droit de le dire. La personne en face de vous doit comprendre que vous ne pouvez pas l’aider. Vous n’avez pas besoin de vous justifier. Si la personne ne comprends pas et s’offusque, cela n’est pas votre problème. Cela vous montre juste que cette personne n’a que faire de votre bien être et qu’elle est peut être toxique vis-à-vis de vous car si elle n’obtient pas ce qu’elle veut de vous, elle s’offusque, s’énerve et devient négative à votre égard. Prenez donc vos distances.

2. Ce n’est pas le bon moment car je suis au milieu d’une tâche. On se recontacte dans X temps ?

Ce non est un non temporel. L’activité vous intéresse mais elle arrive dans un mauvais timing. La réaliser maintenant pourrait mettre en péril sa réussite. La reporter à une autre date est donc la meilleure solution pour qu’elle se tienne.

3. J’aimerais le faire, mais…

Tout comme le précédent point, cette réponse n’est pas un non définitif. Il s’agit d’un accord de principe avec des points à éclaircir sur la faisabilité ou non de l’action. Ce sont les éclaircissements qui permettront d’affiner le GO ou le NO GO.

4. Laisses-moi y penser d’abord, et je reviens vers toi

Cela ressemble plus à un “peut-être” qu’à un “non”sec. Si vous êtes intéressé mais ne voulez pas dire “oui” maintenant, utilisez cette méthode. Précisez une date ou un créneau  pour donner une réponse. Si vous n’êtes pas intéressé, utilisez plutôt les méthodes de non définitif que nous allons aborder. (5, 6 et 7).

5. Cela ne correspond pas à mes besoins à l’heure actuelle, mais je le garde en tête

En disant que vous le gardez en tête, cela  signale que vous restez ouvert à des opportunités futures bien que vous ayez dit non.

6. Je ne suis pas la meilleure personne pour vous aider là-dessus. Je vous conseille de contacter X ?

Dans ce genre de situation. Vous n’avez pas la réponse au besoin et à l’attente. Le fait de proposer un contact alternatif ou une solution alternative permet à la personne de ne pas finir dans une impasse.

7. Non, je ne peux pas.

La façon la plus simple et la plus directe de dire non. Vous serez surpris de voir que l’accueil n’est pas aussi mauvais que vous l’imaginiez.

 

En général, tout le monde aime la franchise. Les personnes qui viennent vers vous avec une intention saine, ne prennent jamais votre refus pour un rejet. Seules celles qui font des plans ou des projets sur votre implication peuvent s’offusquer et devenir agressives pour le simple fait que vous devenez un frein à la réalisation de leur projet. C’est ce que l’on résumera par l’expression « Mettre la charrue avant les bœufs ». Ne pensez jamais que vos besoins sont ceux des autres et ne prétendez pas savoir ce qui est bon pour les autres sans leur avoir demandé leur avis. De la même façon, apprenez à dire non aux requêtes qui ne correspondent pas à vos besoins et attentes, et une fois que vous l’aurez fait, vous vous rendrez compte à quel point c’est facile.

Vous aurez plus de temps pour vous, pour votre travail, pour vos passions, pour vos proches et pour les choses qui sont importantes pour vous.

Vous avez encore des doutes ? Lisez ce livre. Il changera beaucoup de choses dans la détermination de vos choix.

 

7 réflexions sur “7 façons simples de dire NON tirées du livre « comment dire non, savoir refuser sans offenser » de William Ury

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s