Ghana : Découvrir Accra et Téma dans le prisme artistique et culturel

Le Ghana est le premier pays anglophone d’Afrique que j’ai découvert. Je m’attendais à un bouillonnement artistique et culturel et j’ai été servie. J’ai surtout été frappée par l’organisation de la ville, bien qu’il y ait un brouhaha. Mais, je peux dire que les Ghanéens sont un peuple inspirant, dynamique et entreprenant. Et ça ! J’adore !

Ces quelques lignes racontent mon séjour en terre Ashanti. De Accra à Téma, j’ai pu m’immerger dans la culture locale accompagnée par une amie d’enfance Ivoiro-Ghanéenne et un ami camerounais. Ce fut un beau séjour ! Je vous laisse découvrir…

Destination : Accra & Téma, Ghana – 2 au 5 mars 2016

Jour 1 : Premières impressions

Aéroport International de Kotoka
Arrivée à Accra, atterrissage à  17h10 ! Formalités d’Aéroport passées avec un staff très accueillant et sympathique! Puce téléphonique en poche! Je suis prête pour affronter la chaleur ghanéenne! Il est 17h30 et il fait 31 degré.

Direction l’hôtel avec un chauffeur de taxi très sympathique! Mon ami camerounais lui tape la discute et le voici en train de le féliciter en disant que le Cameroun est le plus bel endroit pour vivre… Bon… je pense qu’il s’agissait de flatter son ego pour avoir un bon pourboire… « Business is Business » entre nous ! (Mes amis Camerounais, il ne s’agit pas d’une attaque… qui aime bien charrie bien (rires)).

Autrement, en sortie de l’Aéroport de Kotoka, nous avons pu apprécier un monument rassemblant les « Big Six ». Ce sont les six (6) leaders de l’United Gold Coast Convention soit la Convention Unie de la Côte d’Or. _ Il faut noter que la Côte d’Or est le nom colonial du Ghana. Le pays porte ce nom du fait de la prépondérance de l’or avec notamment les poids à peser l’or. _ C’est le principal parti politique dans la colonie britannique de la Côte d’Or. Ce sont :

  • Ebenezer Ako-Adjei – membre fondateur de l’UGCC
  • Edward Akufo-Addo – membre fondateur de l’UGCC, Ministre de la Justice puis Président du Ghana
  • Joseph Boakye Danquah – membre fondateur de l’UGCC
  • Kwame Nkrumah – membre fondateur de l’UGCC puis Premier Premier Ministre et Premier Président de la République du Ghana
  • Emmanuel Obetsebi-Lamptey – membre fondateur de l’UGCC
  • William Ofori Atta – membre fondateur de l’UGCC

Ils ont été détenus par les autorités coloniales en 1948 suite aux perturbations qui ont conduites à la mort de trois vétérans de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, ils sont photographiés sur le billet de cedi ghanéen.

 

Osu de Nuit

Bagages déposés! Petite toilette et nous revoilà parti pour le quartier de Osu. La nuit est tombée. Les rues sont animées par les vendeurs ambulants et les vendeurs de rues: fripes par ici, baskets de seconde main par là, le tout dans une ambiance chaleureuse. On peut voir de longues files d’attente. Ce sont les travailleurs qui attendent les trotros pour rentrer chez eux! Ces minibus de transport en commun appelé gbaka en Côte d’Ivoire. Le chauffeur de taxi nous met dans l’ambiance ghanéenne avec des sons ultra modernes. Je suis dans le flow et j’adore!

Le petit plus de la visite nocturne: la rue Zongo!

Petit hommage à mes ancêtres et mes futurs descendants! Nous sommes présents aussi au Ghana! J’ai voulu creuser le sujet car mon nom de famille ZONGO est présent en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Gabon, au Cameroun et même en Chine. Au Congo il s’agit d’une variété de sorgho. Au Pérou, du nom d’une montagne. Mais au Ghana? Google étant notre ami, j’ai fait une recherche que j’ai pu renforcer en posant des questions à des ghanéens qui m’ont confirmés l’explication.

 

Pour faire simple,  il y a 10 régions au Ghana et la région Zongo est considérée de façon orale comme la 11ème. En effet, le terme « Zongo » varie en fonction du sens et du contexte dans lequel il est utilisé. Zongo est utilisé pour décrire un quartier qui est habité par les membres de la communautés Zongo.

La communauté Zongo est une communauté dite hétérogène. Elle a des pratiques culturelles uniques, et complètement différentes de toutes les autres communautés et groupes ethniques du Ghana. Les « Zongoriens » sont tous liés par la pratique de l’islam et non par une appartenance ethnique. Ainsi, dès que les zongoriens se retrouvent dans un lieu dans lequel ils vivent en communauté, ce quartier est automatiquement appelé Zongo.
On désigne aussi par Zongo, les tribus du Nord du Ghana qui ont réalisées des unions avec des populations des pays voisins à savoir le Burkina Faso, le Nigéria, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Niger…

En définitive, je ne pensais vraiment pas qu’aller au Ghana me permettrait d’en savoir plus sur la portée de mon nom de famille. Comme quoi, c’est bien de voyager !

Jour 2 : Premières impressions


Réveil matinal! Petit déjeuner pris avec en prime :  un bon lait de coco naturel! Humm j’adore!
J’ai pris le temps de passer 2 à 3 coups de fil pour organiser des rendez-vous pour des rencontres culturelles et artistiques. Ensuite, j’ai apprécié mon petit déjeuner. Mon amie Marie-Stéphanie m’a rejoins et nous sommes parties affronter Accra.

 

 

 

 

 

Découverte du Quartier d’Osu de jour

Direction Osu by day! La rue est hyper animée. Nous passons devant le Palais Présidentiel que je trouve très impressionnant. En effet, il a la forme du Tabouret Royal Akan dénommé «The Golden Stool» qui est un des emblèmes de la nation ghanéenne. Plus loin, j’ai pu voir la place de l’Independence – Independence Square– et le Stade Ohene Djan.

J’ai tout particulièrement apprécié cette visite en voiture avec notre chauffeur de taxi. Nous étions dans l’ambiance ghanéenne avec une playlist du « feu de dieu ». C’était juste fun!

Je demande à mon amie où je peux me procurer ces musiques. Elle me répond tout simplement que je peux télécharger gratuitement tous les bons sons à la mode sur des sites internet. Je me dis «Ouéééé ! Le Ghana Rock !»

Alors pour vous mettre dans le flow avec moi, voici les liens :
www.bigxgh.com
www.ghanamotion.com

On descend dans Osu et me voilà entrain de me faire accoster par un fou pour être polie un « Mad Man ». Le filou ! Il s’est glissé dans ma photo et ce que je peux dire c’est qu’ils ont le swagg ici ! Il m’a suivi un moment à base de : « Thank you My Love! Keep my picture please! »  huuuuh!?!

 

Sauvez par Samuel, un ami de ma copine, nous grimpons dans son 4×4 pour nous rendre dans un centre médical pour récupérer des analyses de mon amie. Samuel est accessoirement apprenti de Kofi Ansah, styliste ghanéen de renommée au Ghana et en Afrique. Il m’a permis d’en savoir plus sur cet illustre artiste. C’était très instructif.

Le centre d’analyse semi publique semi privé

Sérieusement! J’ai été stupéfaite! L’accueil était parfait. Les policiers à l’entrée étaient très courtois. La salle d’attente propre, calme et climatisée.
Un personnel à la disposition et à l’écoute. Le temps d’attente a été un peu long mais il y a une télévision qui présente des émissions sur la santé. Une façon de sensibilisé à certaines maladies locales et aux bons gestes de secours. Vraiment,  «Je wanda» comme dirait mes amis Camerounais pour dire «j’adhère!»

Pause culinaire au Buka Restaurant

J’ai découvert le Buka Restaurant qui propose un large éventail de mets ghanéens. J’était même surprise car le menu est très étoffé. Mon amie a choisi le «Beans stew» un plat connu sous le nom «red-red» qui se prépare à base des traditionnels haricots servis avec des bananes plantains frites. J’ai choisi de goûter le Kontonmire qui est le nom que l’on donne aux feuilles d’igname et de taro au Ghana. Inutile de deviner que ma sauce est à base de feuilles de kontonmire et servi avec de l’igname bouilli.  J’en ai profité pour tester une bière locale: la Club.

Les Adinkra

Ces symboles ouest africains qui évoquent la sagesse traditionnelle auraient été créés à l’origine par les Ashanti et les Akan du Ghana et les Gyaman de Côte d’Ivoire. Ces symboles transmettent des messages et représentent des situations et concepts très précisAu Ghana, ils sont omniprésents. On les voit dans les halls des hôtels, sur des poteries, sur les pagnes, en ornement de bijoux, comme pendentifs, en décoration d’instruments de musique, en objet décoratif, …. Et j’en passe.

Le symbole le plus présent est  GYE NYAME soit «Except for God» c’est-à-dire « Sauf pour Dieu ». Il traduit la Suprématie de Dieu.

Ce symbole est unique et à la fois magnifique pour sa forme. Il est omniprésent au Ghana. On le voit partout et je pense qu’il est de loin le plus populaire. En effet, il est utilisé dans la décoration et l’ornement de nombreux objets quotidiens. Je l’ai même aperçu comme ornement sur la guitare de l’artiste Ghanéen Kyekyeku. Il m’inspire en quelques sortes une réflexion sur le caractère profondément religieux du peuple ghanéen. Effectivement, la religion est très présente dans la vie des ghanéens et les symboles jouent un rôle important dans les fêtes religieuses.

Visite des bureaux de création de la marque Woodin à Accra et à Téma

Ensuite direction les bureaux de la Création de  Woodin à Accra pour rencontrer le responsable de la création, Monsieur Maxime Konan. Les locaux sont justes spacieux et épurés. J’en prend plein les yeux avec tous les motifs, les murs de tendance et de couleur. C’est magique de découvrir comment les pagnes sont confectionnés en partant de la Creation des motifs à leur impression.

Nous nous sommes ensuite rendu à Tema, pour rencontrer le Responsable de la Création de la marque GTP, M. Akpa Didier. Le trajet était sympa car nous avons eu une vue sur le port de Tema et sur la mer.

Pour avoir plus de détails sur cette visite, cliquez ici

Que savoir sur la bière au Ghana? 

C’était une après-midi très instructive que nous avons terminé dans la joie et la bonne humeur en dégustant des brochettes d’akponti. Ce sont de succulentes brochettes de cabri. J’en ai profité pour découvrir quelques bières locales. C’était une petite ambiance maquis en plein air devant un kiosque où les hommes s’affairaient pour regarder un match de football. Nous étions en bordures de route et nous apprécions ce moment en toute convivialité !

Mais en parlant de bières. J’ai pu faire une dégustation « éducative ».   Oui éducative car j’ai pu apprendre qu’il existe deux brasseries importantes au Ghana. Ce sont :

  • Guiness Ghan Bravery qui produit la Guiness, la Golden, la Star, la Buut Extra et l’Origin. Son actionnariat est majoritairement Ghanéen, soit 80% répartie pour 50% pour Diageo et 30% pour des actionnaires ghanéens, et 20% est détenu par le Groupe hollandais Heineken.
  • Accra Breweries qui est à 100% détenue par des Ghanéens et qui produit la Club.

 

 

Coco Lounge

Pour couronner le tout, direction Icone House pour une soirée Tequilla. Le Coco Lounge est un des endroits le plus « tendance » de la ville. En effet, ce Lounge bar restaurant est juste magnifique. Très design, cosy et moderne, avec un service haut de gamme. J’ai été conquise par la touche art déco avant-gardiste.

 Jour 3 : Escapades culturelles et artistiques

Cette troisième journée a été l’occasion de découvrir la scène artistique et culturelle à Accra.

 

Les cercueils personnalisés

Ce matin je me suis levée de pieds ferme pour une découverte de la banlieue d’Accra. Direction le quartier de Tieshi pour rencontrer les artisans qui réalisent les cercueils personnalisés. Pour la petite histoire cette pratique est originellement un rite mortuaire de l’ethnie Ga, pour qui, après la mort, il y a l’au-delà. Par conséquence, les cercueils matérialisent le statut social du défunt afin de leur permettre de conserver ce statut dans l’au-delà.

Pour plus de détails sur les cercueils personnalisés, cliquez ici

Lorsque nous avons fini notre visite, nous avons grimpé dans un trotro direction le marché de makolo. Il faisait une chaleur étouffante.

Ce marché est coloré et vivant. Aussitôt descendu du trotro nous avançons dans la gare où il y a des vendeurs de fripes, de babioles, de fruits et de légumes, de pains et de poissons séchés… Le tout dans le brouhaha du marché et les odeurs associées.
J’ai acheté des pagnes que l’on ne trouve pas à Abidjan car uniquement produit au Ghana. C’est ma Maman et mes sœurs qui sont contentes. Et j’ai pu constater que le marché fixait lui même les noms des pagnes. Effectivement ce sont les vendeuses qui donnent le nom, un peu comme en Côte d’Ivoire.

Arts Centre

Après cette petite immersion dans le marché direction The Arts Centre pour acheter des souvenirs!


Ce centre est très grand et bien organisé. Les ruelles sont propres. J’ai eu un coup de cœur pour des éventails. Ce que j’ai pu constater et apprécier c’est la qualité des finitions. C’est nickel ! Les vendeuses étaient jeunes dynamiques et très trendy. J’ai beaucoup apprécié cet échange et j’en ai profiter pour prendre quelques tips.

Steloo, le Fashion DJ

Les emplettes terminées nous avons pris le chemin de Djorwulu pour rencontrer Steloo, un Fashion DJ ghanéen. J’ai pu réaliser à quel point les embouteillages sont immenses dans Accra. Nous sommes arrivées après une heure dans les transports dans un espace à l’air libre très sympathique. Il y a avait une rencontre artistique en prélude de l’exposition My Mother’s Wardrobe de Serge Attukwei Clottey à la Gallery 1957 prévue le 6 mars 2016, jour de l’indépendance du Ghana.

J’ai pu rencontrer du beau monde évoluant dans le milieu artistique ghanéen. Il y avait des artistes et des acteurs clés de la promotion des arts et de la culture ghanéenne. C’est à cet endroit que j’ai découvert le Collectif Yoyo Tinz. C’était une après midi très sympathique et riche d’un point de vue networking. A l’issue de cette petite pause, j’ai pu réaliser une interview de Steeloo pour mon blog Original – Arts & Culture que vous pouvez lire ici.

Nous avons fait une séance photo très arty ! Et oui… quand on est avec le Fashion DJ on doit être Fashion ! Aujourd’hui, Steloo est devenu un ami. Nous avons collaborer sur des projets artistiques notamment le Bushman Film Festival 2017. Et chaque fois qu’il vient à Abidjan, nous nous organisons pour nous brainstormer.

 

Rencontre avec Sena Ahadji

Après cette rencontre, nous sommes parties dans le Quartier La en bordure de mer chez Tantie Comfort, la Tante de mon amie. J’ai pu rencontrer Sena Ahadji une artiste, styliste, designer très impliquée dans la promotion des arts et de la culture au Ghana. J’ai pu découvrir l’étendue de ses talents dans une ambiance bonne enfant ! Vous pourrez en savoir plus sur elle en lisant ce billet détaillé ici

Entre toutes ces discussions sur les arts, Tantie Comfort nous a fait une de ses petites spécialités à base de poisson, d’aubergine et de tomate avec un brin de piment. Juste délicieux !

Nous avons fini notre rencontre par une petite promenade en bordure de mer où Sena nous a présenté des amis artistes dont Sefa Nganza, un photographe à suivre absolument. J’adore ce qu’il fait ! Je vous invite à le découvrir via Instagram (muse1nspired) ou Facebook ! Si vous aimez les portraits couleur et surtout N/B et les paysages, vous serez servis !

Accra by Nigth

Après cette longue journée, je ne pouvais pas quitter Accra sans découvrir le Accra by Nigth. Donc petite soirée dans un Lounge Bar avec un groupe acoustique. Nous avons fait fait un retour sur toutes les musiques d’indépendance des années 50 et 60. C’était juste agréable. Nous étions installés en bord de piscine avec un petite air frais, quelques brochettes de cabris dites « Appontchi » et de petits verres de whisky. What else’s?

Ensuite direction le Club du Marina Mall pour une party nigth dans un Nigth Club branché ! Une playlist entrainante à bases de musiques ghanéennes, nigériannes, américaines, du milieu afro du Royaume Uni. C’était super sympa ! J’ai pu déguster un shooter à base de téquila melon et de pastèque ! J’en garde un agréable souvenir car c’était délicieux.

 

 

En définitive…. mon séjour était génial. J’ai pris mon vol retour le Samedi matin avec la détermination de revenir au Ghana.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s