Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?

Après le succès fulgurent de Comment se faire des amis de Dale Carnegie qui a permis à des millions de lecteurs de s’épanouir dans leur vie personnelle et professionnelle, Dale Carnegie Training Institute a pratiqué et adapté l’enseignement de son fondateur à notre nouvelle manière de communiquer : l’ère du numérique.
La nouvelle édition de ce best-seller a été entièrement revue et actualisée pour être plus en phase avec les réalités de notre époque, c’est-à-dire, celles de la communication instantanée, des réseaux sociaux, des smartphones, des tablettes numériques, du digital… qui ont démultipliés les canaux de communication au détriment du renforcement des relations humaines. Découvrons les grandes lignes de cet ouvrage.

comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés – myoverviews.com

Une introduction très à propos

Comment se faire des amis à l’ère numérique commence avec une introduction très à propos sur le fait que les conseils de Dale Carnegie sont toujours, si ce n’est encore plus, d’actualité aujourd’hui dans un monde où « bruit+nudité =célébrité ». Il est très intéressant car il focalise le débat sur la qualité plutôt que la quantité dans un monde de plus en plus sujets aux statistiques (like, followers, visiteurs, abonnés…).

C’est ainsi qu’il aborde la question de l’influence dont il rappelle que  » les deux hauts niveaux d’influence sont atteint lorsque les gens vous suivent, soit en raison de ce que vous avez fait pour eux, soit en raison de ce que vous êtes. En d’autres termes, lorsque les maitres mots de votre comportement sont la générosité et la fiabilité. Tel est le prix d’une influence véritable et fiable. » 

Ce présent ouvrage est lui aussi composé de quatre (4) parties qui reprennent 27 des principes de Dale Carnegie, présentés dans Comment se faire des amis, en les adaptant à notre contexte actuel avec des exemples et illustrations récents et des citations d’acteurs reconnus des réseaux sociaux.

Première partie : L’essentiel de l’engagement avec les trois (3) principes de base

Cette première partie nous permet de prendre conscience que notre communication virtuelle est tellement à sens unique que l’on arrive à penser que les occasions de découvrir ou d’apprécier le point de vue des autres sont devenus rares.
En effet, les réseaux sociaux donnent la possibilité de communiquer avec de plus en plus de personnes chaque jour mais dans une approche de plus en plus égoïstes.

Ce passage nous rappelle également la nécessité de ne pas se laisser emporter dans ce désir d’exprimer nos idées, de les diffuser vite ou au plus grand nombre ou les deux au détriment de ce que l’on recherche essentiellement : le lien, l’influence, l’approbation et la collaboration.

Il pointe aussi du doigt la nécessité d’arrêter d’utiliser les médias dans un esprit agressif, plaintif et critique mais plutôt dans un esprit d’encouragement et de soutien. Dans le sens où l’on peut dénoncer les choses dans le respect de l’intégrité des autres car « du jugement dont vous jugez on vous jugera, et de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera pour vous » (Matthieu, 7:2)

Deuxième partie : Six (6) manières de marquer durablement les autres

Dans cette seconde partie, les six manières de marquer durablement les autres sont :

  1. Intéressez-vous à ce qui intéresse les autres
  2. Souriez
  3. Domptez le pouvoir des noms
  4. Ecoutez davantage
  5. Parlez à vitre interlocuteur de ce qui l’intéresse
  6. Laissez les autres un peu mieux qu’ils n’étaient

L’ouvrage nous donne pour chaque point des conseils et des astuces à mettre en place pour réellement améliorer notre relationnel sur les réseaux sociaux. Il attire notre attention sur nos déboires habituels, notre façon d’aborder les autres en nous incitant à jeter un pont entre les différents interlocuteurs pour créer le dialogue.

Il nous rappelle aussi que tisser des liens est une démarche longue qui demande un engagement personnel. En effet, il y a beaucoup d’étapes entre ce que nous semons et ce que nous récoltons mais nous devons planter de nombreuses graines dans les moments insignifiants du quotidien car le secret de tout progrès relationnel est d’apporter de la valeur et de la faire avec constance.

Troisième partie : Comment mériter et conserver la confiance des autres ?

La troisième partie évoque dans les détails la question de l’influence à l’ère numérique. Toujours en se basant sur les principes sains et efficaces de Dale Carnegie avec toutefois le bémol selon lequel il est impossible d’influencer sans manipuler à un certain moment dans la relation, nous sommes amener à comprendre la notion d’influence.

Cette notion d’influence que je résumerais par cette citation : Les personnes qui exercent une grande influence « poursuivent une vocation qui transcende les motivations politiciennes ou carriéristes qui étouffent les autres ». « Ils ont un tempérament original et comprennent que le succès n’a rien à voir avec les feux de la rampe et les honneurs. C’est une affaire de partenariats et de progrès. »

Ainsi l’on nous mets en garde sur différentes erreurs que nous avons l’habitude de commettre sur les réseaux sociaux. La plupart des personnes recherchent une visibilité, un buzz, c’est-à-dire susciter l’intérêt et donc une réaction émotionnelles dont le résultat reste superficiel, plutôt que l’engagement qui se base sur l’atteinte des valeurs profondes d’une personne.

On préconise donc d’opter pour l’humanisme, le dialogue, l’empathie, la sincérité et l’engagement pour marquer les esprits. L’idée est de vous faire sortir de votre cachette et de vous confronter à la réalité en créant, tissant une réelle relation. Il est toujours plus facile de s’expriment en se cachant derrière son armure (votre écran).

 

Quatrième partie : Huit (8) moyens d’amener le changement sans irriter ni offenser

Dans la dernière partie de l’ouvrage, Dale Carnegie veut nous élever au rang de leader en nous permettant d’élever le débat. Il nous enseigne ses méthodes pour diriger les autres lorsque l’on est en situation de supériorité hiérarchique et surtout nous rappelle que les réseaux sociaux et autres applications ne restent que des outils à exploiter pour communiquer et créer du lien.

Nous y apprenons des techniques pour motiver ses troupes, accepter et corriger les erreurs sans les braquer, et encourager le travail d’équipe et la synergie du groupe avec des détails simples mais très efficaces.

Ce qu’il faut retenir

L’ouvrage se termine par ce paragraphe qui résume très bien le propos : « Dans le monde actuel, les affaires tournent vingt-quatre heures sur vingt-quatre, c’est vrai. Mais votre première préoccupation doit rester l’humain. Les plus belles aventures sont et seront toujours des histoires d’interdépendance et d’interaction.  Au bout du compte, l’art de se faire des amis et d’influencer les gens à l’ère numérique se résume à trouver un terrain d’entente pour établir un lien et le maintenir. »

A lire 

À propos

CEO's Executive Assistant at IPA for Côte d'Ivoire - African Art & Culture Blogger at Originvl - Photography & Tourism Blogger at My Beautiful Côte d'Ivoire and Generalist blogger at My Overviews

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Amerique, Blogging, Carrière, Coaching, Développement Personnel, Digital, Evénement, Inspiration, Lecture, Media, Personal Branding
11 comments on “Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?
  1. […] version plus actuelle intitulée Comment se faire des amis à l’ère numérique nous donne l’opportunité d’appliquer ces 30 principes dans le monde qui nous entoure […]

    J'aime

  2. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir … […]

    J'aime

  3. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique et accroître son influence de Dale Canergie & Associés […]

    J'aime

  4. […] Networking et Réseautage : Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Co […]

    J'aime

  5. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

  6. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

  7. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ? &n… […]

    J'aime

  8. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

  9. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

  10. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

  11. […] Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés : Que retenir ?   […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Vous avez aimé !

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 1 580 autres abonnés

Retrouver tous les articles
%d blogueurs aiment cette page :