Comment se faire des amis de Dale Carnegie – Que retenir ?

La première fois que j’ai vu le titre de ce livre, j’avais une quinzaine d’année et j’ai ris. Oui ! J’ai pouffé de rire. Je me suis dit que ce n’était quand même pas sorcier de se faire des amis. C’est vrai quand on est une personne extravertie comme moi, qui n’a pas peur du contact social et qui aime échanger avec les autres, on se demande à quoi peu bien servir ce livre. C’est cinq (5) ans plus tard, lorsque j’étais en école de commerce, lors d’un cour de management que mon professeur nous invita à lire ce cours pour renforcer notre compréhension de sa matière. J’ai décidé de lire ce livre en l’intégrant dans la logique de mon cour. J’ai réalisé que ce livre, Comment se faire des amis de Dale Carnegie est un ouvrage méthodologique qui divulgue près de 30 principes simples pour développer les relations humaines. Aujourd’hui, je le conseillerai à toute personne qui souhaite avoir de meilleures relations avec ses contemporains et bien sûre à celle qui souhaite développer, élargir et/ou renforcer son réseau professionnel à travers la prise de conscience d’actions simples et dénuées de tout esprit de manipulation. Découvrons les quatre (4) parties qui composent cet ouvrage.

comment se faire des amis de Dale Carnegie – myoverviews.com

Première partie : Trois (3) techniques fondamentales pour influencer les autres

Dale Carnegie nous présente en introduction en quoi ses techniques vont nous aider dans la vie quotidienne puis il aborde la question de l’art d’influencer les autres. C’est bien plus tard au fil de ma lecture que je compris ce choix de l’auteur. Il s’agit de nous parler de l’état d’esprit à adopter pour faire de nous quelqu’un de crédible aux yeux des personnes extérieurs. Il ne s’agit pas de techniques de manipulation mais surtout de l’impression que l’on dégagera lors des trois (3) premières secondes de la rencontre.

Les différents exemples utilisés sont des exemples intemporels ce qui nous permet de bien comprendre chaque principe. Je reconnais qu’à ce stade de la lecture, beaucoup de personnes restent septiques mais il faut noter que Dale Carnegie considère que les plaintes et les condamnations plombent les relations, c’est pourquoi il nous encourage à en finir avec ces travers. Chose pas toujours évidente à faire.

Deuxième partie : Six (6) moyens de gagner la sympathie des autres.

Après nous avoir mis dans l’état d’esprit nécessaire pour œuvrer dans le développement de nos relations sociales, Dale Carnegie nous a livré les 6 principes fondamentaux pour gagner la sympathie des autres.

Il souhaite que l’on aborde les relations de manière amicale en étant très attentif à notre interlocuteur. Il nous explique la force du sourire, la nécessité de ne pas couper notre interlocuteur, de lui parler de ce qui l’intéresse, de parler moins… et surtout il nous recommande trois (3) choses, à savoir :

  • Ecouter ce que notre interlocuteur a à dire ;
  • Retenir les noms des personnes que l’on croise pour un effet vraiment impactant sur les relations car le nom d’une personne est très important pour elle;
  • Laisser les autres un peu mieux qu’ils n’étaient, ce qui signifie que vous devez apporter un bien être à l’autre ;

Cela dit, il a tout de même fait l’état d’une situation. En effet, il nous révèle comme un coup de massue que de toutes façons nos amis ne sont pas vraiment intéressés par ce que l’on a à dire et que toute personne que l’on rencontre s’estime supérieure à nous sur au moins un point !

Cette phrase m’a amené à beaucoup réfléchir sur le choix des personnes avec lesquelles ont doit entretenir des relations puisque les gens de nos jours ont trop tendance à vouloir convaincre les autres du bien fondé de leurs actions. Cela pose donc la question du choix des personnes à intégrer dans son réseau.

Troisième partie :  Douze (12) moyens de rallier les autres à votre point de vue

La question de l’influence est ici traitée dans le livre. L’approche de Dale Carnegie reste efficace et très saine puisqu’il nous fait bien comprendre qu’il est impossible d’influencer sans manipuler à un certain moment dans la relation. N’oublions pas que influencer, c’est en quelque sorte draguer, obtenir l’assentiment de l’autre… c’est de la séduction.

Dale Carnegie nous présente des techniques qui bannissent la colère, l’intimidation et la violence comme de nombreuses personnes ont tendances à le faire. Il préconise plutôt l’humanisme, la gentillesse, le dialogue et l’empathie. En effet, il nous conseille de fuir fortement les controverses, de bannir le mot « polémique » de notre vocabulaire et surtout il nous enseigne à nous mettre à la place de l’autre pour trouver les arguments qui nous permettront de sortir vainqueur de la confrontation.

Cette partie est très intéressante en terme d’introspection, elle vous fera revivre certaines scènes de votre vie où vous avez eu une attitude de « gros balourd » qui vous a joué des tours et vous a fait perdre des amis, des affaires, des relations professionnelles et la confiance de l’autre. Je vous invite à vraiment le lire dans ce sens.

Quatrième partie : Soyez un leader : Neuf (9) moyens de modifier l’attitude des autres sans irriter ni offenser

Dans la dernière partie de l’ouvrage, Dale Carnegie veut nous élever au rang de leader en nous permettant d’élever le débat. Il nous enseigne ses méthodes pour diriger les autres lorsque l’on est en situation de supériorité hiérarchique. Cette partie est celle que je trouve la plus intéressante (si vous avez ou aspirez à un poste de manager) bien qu’elle paraisse totalement hors-sujet avec le reste du livre.

Bien qu’incroyablement intéressante, cette partie fait office de hors-sujet sur le reste. C’est à ce moment que j’ai compris pourquoi mon professeur voulait que l’on lise ce livre.

Nous y apprenons des techniques pour motiver ses troupes, accepter et corriger les erreurs sans les braquer, et encourager le travail d’équipe et la synergie du groupe avec des détails simples mais très efficaces.

Les exemples donnés sont bien sûres obsolètes puisque le management a beaucoup évolué depuis la crise de 1929 mais il reste néanmoins intéressant car facile à lire et très clairs dans la compréhension.

Rendez-vous sur Amazon FR pour l’acheter

Ce qu’il faut retenir de cette lecture

Ce livre est un indispensable pour développer ses relations avec les autres. Il est facile à lire, simple et très efficace. Il nous permet de réaliser que l’autre n’est pas un ennemi qui cherche inconditionnellement à profiter de nous.

De plus, sans tomber dans la positive attitude comme la plupart des recueils sur le développement des relations, Dale Carnegie, nous rappelle que se plaindre, condamner et critiquer sans valeur ajoutée est nuisible.

Ainsi si l’on doit résumer cet ouvrage, je dirais que l’on devient un peu moins amis chaque fois que l’on se plaint, l’on critique et l’on condamne sans valeur ajoutée et que l’on devient beaucoup plus amis chaque fois que nous encourageons et complimentons de manière sincère sans tomber dans la flatterie et l’hypocrisie.

La seule critique que je peux formuler à l’égard de ce livre est le manque d’exemples, d’arguments et d’anecdotes plus récents et surtout plus en phase avec nos réalités actuelles. Mais je crois que mon voeux a été entendu puisque j’ai pu l’année dernière me procurer la version adaptée intitulée Comment se faire des amis à l’ère numérique de Dale Carnegie & Associés.  Pour lire notre retour sur cet ouvrage, cliquez ICI.

A lire

9 réflexions sur “Comment se faire des amis de Dale Carnegie – Que retenir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s